Origines des moulins
à vent
      

Si l'homme a tôt su profiter du vent pour voyager sur les mers, il n'en a pas été de même pour exploiter cette énergie gratuite et propre sur la terre ferme.

Comme beaucoup d'autres inventions arrivées en Europe, les moulins à vent seraient d’origine orientale. D'après certains, les Égyptiens les auraient connus plus de mille  ans avant J.C. D'autres rétorquent : Pourquoi diable, Grecques et Romains ne les auraient pas copiés plus tôt. Comment cacher aux yeux des voyageurs et commerçants de si grands monuments sur les bords du Nil. Pourquoi les représentations Égyptiennes n'en font pas part. 
On admet plus généralement que les Arabes les ont hérités des Persans ou des Chinois. 
Le Séistan, région aride d’Iran et d’ Afghanistan connaissait le moulin à vent dès le VIIe siècle. Toutefois, ce moulin prototype ou moulin persan est très différent des nôtres. L’arbre principal était vertical, et les pales étaient en matière végétale. Elles faisaient tourner la meule située à l'extrémité inférieure de ce même arbre. Il en existe encore de nos jours, dans cette région.
Voici, la transcription de documents datant de 634, entre Omar 1er  et un prisonnier Persan 
- Le Calife : "Vous vous vantez, m'a t'on dit, de savoir construire un moulin actionné par le vent."
- Le prisonnier : " Par Dieu, je construirai ce moulin dont tout le monde parlera."

En Angleterre, la présence d'un moulin est signalé dès l'an 870 à l'abbaye de Croyland. Mais d'autres sources anglaises attestent qu'avant le XII siècle, les moulins en Angleterre étaient soit à eau, soit de sang (chevaux).
L’arrivée en France des tours ailées ou moulins turquois, a suivi le retour des Croisés de Terre Sainte. C’est entre cette époque et la fin de la guerre de cent ans que sont apparus les moulins à vent dans la plupart des provinces Françaises en commençant par la Provence.
Les "statuts de la République d'Arles" promulgués par l'archevêque entre 1162 et 1180, mentionnent pour la première fois en Occident l'activité de moulins à vent.
Quelques années plus tard, le "Péage de Tarascon" confirme le fait.
Les premières illustrations connues dans l'état actuel des recherches remontent à 1270 dans le vieux rentier d’Audenarde ( représentation d'un moulin à vent et à eau ) et le psautier de St-Vaast d’Arras . Elles représentent toujours des moulins sur pivot. A cette époque, le moulin est déjà très répandu : un acte de 1251 en cite 21 dans la région du Nord autour de St Omer & Cassel.

Une autre théorie s'affronte aux autres. Elle n'est pas sans intérêt. L'origine des moulins à vent en France serait du fait des charpentiers de marine. A cela plusieurs arguments. 
Ils connaissaient comment utiliser les vents.
- Le renvoi d'angle n'existait pas à cette époque sur les moulins d'Orient. Pourquoi les premiers moulins en France n'étaient pas verticaux ?
- Et surtout, la forme des voilures ressemblant pour beaucoup à celle des bateaux. Au Nord, des voiles rectangulaires ( bord d'Atlantique, Angleterre, Belgique ) et au sud ( Grèce, Portugal ) des voiles triangulaires comme celle des felouques et des pointus à voile latine que l'on retrouvent en méditerranée.


Moulins en Crête


Moulin en Grèce


Chio par Janssonius. 1657. Détail

Nîmes par Braun & Hogenberg. XVIème. Détail


Marseille en 1582 avec sa place des Moulins


Enluminures de moulins à vent dans le Roman d'Alexandre datant de 1344  ( folio 49 et 81 ). Bodleian Library. Oxford.

             

Moulin2.htm version 1.8 du 11-2012.
Windmill collection by Le Lez'Art ( 1999 - 2012 )